Transhumance vers le troisième millénaire

[Titre original:  Hirtenreise ins dritte Jahrtausend]

Suisse 2002. 35mm, color, 1:1.66 Dolby SR + 16mm, color, comopt, couleurs, 124 min.

Hirtenreise ins dritte Jahrtausend Hirtenreise ins dritte Jahrtausend Hirtenreise ins dritte Jahrtausend affiche

Après "Ballade sur l'alpage" et "Guerre des paysans", "Transhumance vers le troisième millénaire" est le troisième volet d'une trilogie dans laquelle j'aborde les problèmes fondamentaux de l'homme et de sa survie. Les points centraux de cette quête ce sont les questions qui touchent à l'identité, à la survie, à l'avenir.

Les bergers exercent un métier ancestral et sont les représentants d'une des cultures les plus anciennes du monde. Ils incarnent non seulement l'économie pastorale, mais tout un mode de vie, une philosophie. J'ai voulu connaître les bergers qui vivent aujourd'hui, au tournant du XXe et du XXIe siècle. Dans cette époque de profondes mutations des valeurs, entre tradition et à l'avenir, je tente d'exprimer mes propres déchirements.
Je raconte l'histoire d'un berger moderne en partant de la transhumance, cette migration des troupeaux vers de plus vertes prairies au rythme des saisons. Dans leur vie quotidienne, les bergers font preuve d'une grande abnégation. Ils travaillent souvent jusqu'à l'extrême limite de leurs forces. Ils ne sont pas issus de la tradition paysanne. Ils ont choisi ce mode de vie par amour d'une liberté qui leur permet en même temps de faire ?uvre utile. (Erich Langjahr)

RéalisationErich Langjahr
ScénarioErich Langjahr
AvecHirten: Thomas und Susanna Landis-Giacometti mit den Kindern Antonia, Josa und Selina; Michel Cadenazzi und Bea Ammann
CaméraErich Langjahr
SonSilvia Haselbeck
MontageErich Langjahr
MusiqueHans Kennel mit the alpine experience; the schönbächler sisters; mytha - the contemporary alphorn orchestra
Musiker: Hans Kennel (tb, büchel, alphorn), Paul Haag (tb, alphorn), Patricia Draeger (acc), Roland Schildknecht (hackbrett), Heiri Känzig (bass), Marco Käppeli (dr, perc), Agatha, Barbara, Daniela und Monika Schönbächler (voc), Carlos Baumann (alphorn, büchsel), Bill Holden (alphorn, büchel), Marcel Huonder (alphorn, büchel)
CollaborationKamera- und Schnittassistenz: Silvia Haselbeck
Textberatung: Manfred Züfle
Grafik: Art Ringger
Untertitel: Anne Cuneo (französisch)
Labor: Schwarz Film
Tonstudios: Magnetix Tonstudio für Film und Video AG
Mischung: Dieter Lengacher
Durée124 min.
Format35mm, color, 1:1.66 Dolby SR + 16mm, color, comopt
Format tournage35mm
Versions disponiblesUntertitelversionen: d/f, d/e, d/i, e/sp.
Vente DVD/vidéoDVD   [Commande]
CréationNyon, April 2002
FestivalsNYON (CH): 33. Festival int. de cinéma VISIONS DU REEL 22.-28.4.02
LOCARNO (CH): 55. Festival Internazionale del film Locarno 1.-11.8.02 "Appellation suisses"
LEIPZIG (D): 45. Int. Leipziger Dokumentar-Film-Festival 27.10.-1.11.98
WIEN (AT): Viennale, Vienna Int. Film Festival18.-30.10.03
Addis Abeba (ET): EDA/Goethe-Institut
AUGSBURG (D): 16. Tage des unabhängigen Films 25.-29.11.02
SOLOTHURN (CH): 38. Solothurner Filmtage 21.-26.1.03
NANTES (F): FORUMDOC rencontres du film documentaire de l'apapl (association des producteurs audiovisuels des pays de la Loire) 5.4.03
TRENTO (I): 51. Festival Int. Montagna Esplorazione Avventura 25.4.-2.5.03
NEW YORK (I): Swiss American Film Festival, 27.4.03 Esplorazione Avventura 25.4.-2.5.03
MÜNCHEN (D): 18. Internationales Dokumentarfilmfestival 3.-10.5.03
REGGIO CALABRIA (I): 5. Festival Internazionale dei Circoli del Cinema 3.-7.6.03
LOS ANGELES (USA): Also Swiss event 2.8.03 im downtown
YAMAGATA (Japan): Int. Documentary Film Festival 10.-16.10.03.03
HONG KONG (China): 6. MAX Filmfestival 17.10.-2.11.03
OSAKA (Japan) : European Film Festival November 03
KASSEL (D): 20. Kasseler Dokumentarfilm- und Videofest 11.-16.November 03
JIHLAVA (CZ): 7. International Documentary Film Festival Jihlava 23.-28.10.03
MILANO (I): International Filmmaker Film Festival DOC 7, 27.11.-3.12.03
WÜRZBURG (D): Int. Filmwochenende Würzburg vom 22.-25. Januar 04
WASHINGTON (USA): 2004 environmental film festival in the nation's capital 18.-28.3.04
CHICAGO (USA): Chicago Int. Documentary Festival 1.-11.4.04: Competition selection
BOZEN (I): Bozener Filmtage vom 22.-25. April 04
SEATTLE (Canada): Seattle International Documentary Film Festival, April 04
GÖTTINGEN (D): International Film Festival, 19.-24. Mai 2004
FREISTADT (AT): Festival "Der neue Heimatfilm" Localbühne Freistadt (AT) Ende August 04
GRENOBLE (F): Festival Pastoralisme et Grands Espaces(6ème édition) du 13 au 16 octobre 04, Prapoutel Les 7 Laux (Isère ), près de Grenoble (France)
KATHMANDU (Nepal): International Mountain Film Festival, December 2004)
SALZBURG (AT): Bergfilmfestival, 18.-30.11.04
TEHERAN (Iran) : Swiss Iranian Documentary Cinema Encounters 04
LA PAZ/SANTA CRUZ (Bolivien): EDA, Embajada de Suiza Okt. 04
BUDAPEST (H) : Filmfestival Dokumentarfilme aus dem deutschsprachigen Raum Nov. 04
MEXICO: Cineteca Nacional Guadalajara 12.10.-14.11.07 (Swiss Films)
CUBA: Havanna Cinemateca de Cuba, 5. - 12.4.08
TEL AVIV (Israel): Ecolnoa Filmfestival Mai 07
BRASILIEN: 17.6.-22.6.08 Sao Paulo Centro Cultural
MEXICO: Cineteca Nacional, Mexico City ein historisches Schweizer Filmprogramm. 8. – 20. Dezember 2015.
PrixGoldene Taube, Leipzig 2002
Grand Prix der ökumenischen Jury, Leipzig 2002
Don Quijote-Preis der FICC (Fédération internationale des Ciné-Clubs), Leipzig 2002
Schweizer Filmpreis 2003 für den besten Dokumentarfilm – Cf. Text der Laudatio
Preis der Gemeinden im Wasseramt 2003 – Text der Begründung.
Qualitätsprämie EDI
Würzburg 2004: 1. Dokumentarfilmpreis
Chicago International Documentary Festival 2004: Natasha Isaacs Cinematography Award
Publikumspreis Freistadt (Österreich) 2004 
Prix Spécial du Jury au 6ème Festival Festival Pastoralisme et Grands Espaces Grenoble (F) 04
SallesSchweiz: über 45'000 Kinoeintritte
BRD: Bundesweit in über 90 Kinos
Österreich: Bundesweit in 15 Kinos
Diffusion TVTSI; SF DRS 1; ARTE; EBS (Education Broadcasting System) Korea; 3sat; TSR
ProductionLangjahr-Film GmbH, Luegstrasse 13, CH-6037 Root
Tel. +41-41-450 22 52 – Fax +41-41-450 22 51
E-mail: info@langjahr-film.chenvoyer ce messagewww.langjahr-film.ch
Droits mondiauxLangjahr-Film GmbH
Distribution en Suisse
et internationale
Langjahr-Film GmbH, Luegstrasse 13, CH-6037 Root
Tel. +41-41-450 22 52 – Fax +41-41-450 22 51
E-mail: info@langjahr-film.chenvoyer ce messagewww.langjahr-film.ch
ISAN0000-0000-CE55-0000-D-0000-0000-Z
N° Suisa1003.813

lieux de projection


Extraits de presse

Une œuvre qui touche (Tribune de Genève)
Un film d'une grande force émotionnelle (Zoom)

Catalogue du Festival Visions du Réel, Nyon
Ce film est aussi bruyant que Sennen-Ballade fut paisible. Ou plutôt, guerre des paysans est d’autant plus agité et vindicatif que Sennen-Ballade était contemplatif et serein. Mais les décors sont différents pour cette deuxième œuvre de la trilogie qu’Erich Langjahr consacre à la paysannerie. Des pâturages d’alpage il passe à la plaine où il circule parmi des villages et des espaces urbains. En ouverture comme en clôture du film, des paysans manifestent avec cloches de vaches et sifflets, prennent la parole, font de la politique à ciel ouvert. La paysannerie des années 90 est en alerte et le cinéaste en consigne les problèmes dominants, les malaises essentiels. Le récit valorise différentes situations et pratiques symptomatiques de l’évolution, et partant – là réside tout l’enjeu de ce film – de la dégradation des modes de production d’une paysannerie attachée, en l’occurrence, à l’élevage.

De la vente aux enchères des biens de fermes, dont les propriétaires ne tiennent plus sur le plan économique, aux méthodes les plus performantes de reproduction des espèces, du commerce international de spermatozoïdes à la boucherie industrielle, Langjahr explore des situations qu’il constitue en archétypes, nécessaires à la progression de sa réflexion. Car il ne fait pas œuvre de reportage illustratif d’un dossier, mais de narration d’une histoire édifiante. Le récit minutieux de l’insémination artificielle de vaches, par exemple, relève d’abord d’informations scientifiques claires et accessibles. Mais celles-ci se doublent d’une dimension métaphysique qui suggère à son tour une lecture politique des pratiques et des discours. Des taureaux sont menés par une machine qui les tient par les naseaux. Leur parcours forcé paraît absurde, les brèves explications du paysan renvoient pourtant à une normalité saisissante.

Mais que l’on se garde bien de conclure à une dénonciation superficielle («ces pauvres bêtes»), alors que le cinéaste met à jour, en archéologue, les logiques profondes qui font le lit de la production industrielle du lait et de la viande. Jusqu’à cette séquence terriblement longue des abats broyés par une puissante machine, qui prend sens quand on comprend que ces quantités infinies de déchets sanguinolents vont être transformées en aliments pour bétail. La boucle se referme, les bêtes se mangent elles-mêmes en un recyclage vertigineux.

Dérangeant, cette guerre des paysans est fait d’insistances du regard qui tout à la fois synthétisent un point de vue critique sans pour autant ignorer la complexité des réalités économiques et psychologiques. Soit un film politique, impertinent et roboratif, tourné en Suisse et d’intérêt général. Un film citoyen en quelque sorte.

Jean Perret