Pour un monde merveilleux

[Titre original:  Für eine schöne Welt]

Suisse 2016. DCP 16:9, couleurs, 74 min.

Für eine schöne Welt Für eine schöne Welt Für eine schöne Welt affiche

Les artistes de renommée internationale Gottfried Honegger (1917) et Kurt Sigrist (1943) me sont très proches. Je les connais tous les deux personnellement depuis longtemps.

Même si nos personnalités sont très différentes, quelque chose me relie à eux: ils s’expriment tous les deux avec l’image – avec le langage de l’image. Je m’intéresse au fait qu’ils s’opposent à notre époque grâce à leur art.
Chez Gottfried Honegger, le dernier représentant des «artistes concrets zurichois», la vision créative et la géométrie sont au centre du film. Kurt Sigrist, un artiste du genre de «l’objet plastique», bouleverse les normes.

RéalisationErich Langjahr
ScénarioErich Langjahr
AvecDie beiden Künstler Gottfried Honegger und Kurt Sigrist
Im Weiteren Franz Enderli (Regierungsrat Kanton Obwalden), Guido Magnaguagno (Kunsthistoriker), Friedhelm Mennekes (Theologe), Hanspeter Müller-Drossaart (Schauspieler), Roxana Pirovano Malmberg (Galeristin), Beat Stutzer (Kurator) und andere
CaméraErich Langjahr, Silvia Haselbeck
SonSilvia Haselbeck
MontageErich Langjahr
MusiqueUrban Mähder und Christian Hartmann
CollaborationSilvia Haselbeck: Schnittassistenz
Tonschnitt, Mischung: René Zaugg
Color Grading: Nick Schneider
Plakat: Art Ringger
Durée74 min.
FormatDCP 16:9
Versions disponiblesSchweizerdeutsch / deutsch untertitelt / english subtitles
Vente DVD/vidéoDVD :   [Commande]
Création2016
Festivals42. Internationales Filmwochenende Würzburg 28.- 31. Jan. 2016
29. Int. Freistädter Filmfestival "Der neue Heimatfilm" 24. - 28. August 2016
Walser Herbst, Das steilste Festival mitten in den Bergen, 19.8.-11.9.16
Prix2. Dokumentarfilmpreis am 42. Internationalen Filmwochenende Würzburg 2016
ProductionLangjahr-Film GmbH, Luegstrasse 13, CH-6037 Root
Tel. +41-41-450 22 52 – Fax +41-41-450 22 51
E-mail: info@langjahr-film.chenvoyer ce messagewww.langjahr-film.ch
Droits mondiauxLangjahr-Film GmbH
Distribution en Suisse
et internationale
Langjahr-Film GmbH, Luegstrasse 13, CH-6037 Root
Tel. +41-41-450 22 52 – Fax +41-41-450 22 51
E-mail: info@langjahr-film.chenvoyer ce messagewww.langjahr-film.ch
ISAN0000-0003-F81A-0000-X-0000-0000-C
N° Suisa1010.929

lieux de projection


Extraits de presse

Deux artistes suisses confirmés jettent un regard dans les coulisses de l’art.

Erich Langjahr, 71 ans, est un des cinéastes suisses les plus intéressants, toujours bon pour une surprise. Que son observation se porte sur des lutteurs, des armaillis, des bergers ou des montagnards, il nous fait à chaque fois découvrir leur réalité sous un nouvel angle.

Il choisit là aussi d’approcher avec délicatesse deux artistes suisses complètement différents. Gottfried Honegger va bientôt fêter ses 100 ans et reste aussi vigoureux et vif d’esprit que pouvait l’être Hans Erni jusqu’à sa mort. Gottfried Honegger, un des créateurs les plus originaux de l’Art concret, réfléchit et philosophe autour de l’art, en posant la question de sa raison d’être et pourquoi l’art accompagne l’humanité depuis 12 000 ans. Gottfried Honegger, auquel le Centre Georges Pompidou a consacré une rétrospective en 2015 et dont les œuvres peuvent être vues un peu partout en Suisse, choisit ses mots avec circonspection et a les pieds sur terre quand il parle d’art; il ne pérore jamais en s’égarant dans la psychologie, mais essaye sans forcer de mener le spectateur au plus près du concept de l’art. Il réfléchit à la signification du regard et de la perception, à commencer par les peintures rupestres d’Altamira. L’ancien ami et compagnon de route de Max Frisch plaide pour une société qui remette plus souvent la culture au centre des intérêts.

Installations. Au contraire de Gottfried Honegger, le dernier représentant de l’Art concret zurichois, Kurt Sigrist, sculpteur de 72 ans de Suisse centrale, est un maître des installations intérieures. Le réalisateur filme le sculpteur en train de forger et créer un objet dans la forge de Nebikon ainsi que lors de l’installation de sa rétrospective en 2013 dans le hall aux turbines de Giswil. Erich Langjahr observe le public qui admire un objet, celui-ci livre au spectateur une autre relation avec l'espace permettant approche et compréhension. Beaucoup des objets de Kurt Sigrist sont empreints du vide de l’espace, et le spectateur est appelé à combler ce vide avec des pensées, des associations d’idées et des remises en question. Et entre les images de ces représentations artistiques marquantes, Erich Langjahr introduit des plans de coupe de l’acteur Hanspeter Müller-Drossaart interprétant une petite parodie d’une œuvre, ce qui permet une pause de réflexion.

Monument. Erich Langjahr – scénario, réalisation, caméra, montage – a tourné un film de 78 minutes sous forme de monument à deux artistes majeurs suisses. Ce faisant Erich Langjahr reste comme toujours un réalisateur original et spécial – qui d’autre que lui choisirait une musique qui s’intitule, entre autres, «L’absence du hérisson à la tombée de la nuit»?

Biel-Bienne, Mario Cortesi


   Lire aussi la revue de presse en allemand