Ex Voto

Suisse 1986. 35mm + 16mm, couleurs, 106 min.

Ex Voto Ex Voto Ex Voto affiche

"En 1979, j'ai envisagé la réalisation du film "Ex Voto". En considérant mon pays, j'ai ressenti le besoin de toucher à l'essentiel de la vie, de la survie. Alors je suis parti avec ma caméra et j'ai pris tout ce qui se présentait à moi. J'ai réalisé, pendant le tournage, que le film est le reflet de mes propres besoins spirituels et moraux.

J'ai essayé de trouver une réponse, de connaître mes sentiments les plus élémentaires qui, je crois, ne sont pas très différents de ceux des autres hommes. Il s'agit d'une tentative de découverte: que signifie avoir un pays, avec toutes ses contradictions, AUJOURD'HUI... ICI." - Erich Langjahr

RéalisationErich Langjahr
ScénarioErich Langjahr
AvecTrudi Heggli und Familie, Geschwister Zürcher, Moritz Jäggi, Ottomar Lang (dipl. Landschaftsarchitekt), Schwestern des Klosters "Maria Hilf" Gubel, Teilnehmer der Gedenkfeier 450 Jahre Kappeler Milchsuppe
CaméraErich Langjahr
SonErich Langjahr
MontageErich Langjahr
MusiqueMani Planzer
Musiker: Mark Albisser, Hans Kennel, Hans Koch, Edwin Küttel, Ueli Leimgruber, Philipp Maag
CollaborationPeter Paul Alig, Isabela Feyfar, Steff Gruber, Walter Marti, Susi Schneider, Maria Schnitzer, Fritz Zaugg, Manfred Züfle, Robert W. Zeller
Mischung: Eugen Surbeck
Durée106 min.
Format35mm + 16mm
Vente DVD/vidéoDVD   [Commande]
FestivalsSolothurn, Nyon, Locarno, Mannheim (DE), Duisburg (DE), Leipzig (DDR), München (DE), Würzburg (DE), Wien (AT), Freistadt (AT), Paris (FR), Aurillac (FR), Rimini (IT), Trento (IT), Kopenhagen (DK), Edinburgh (GB), Los Angeles (USA)
Pro Helvetia: Augsburg (DE), Potsdam (DE), Leipzig (DDR), Bordeaux (FR), London (GB), Luxembourg (LU), Holland (NL), New York (USA)
PrixQualitätsprämie Eidg. Departement des Innern
Premier Prix du Jury Oecuménique Festival Int. Nyon 1986
"Prix spécial" du Cinéma du réel, Centre national d'art et de culture Georges Pompidou, Paris 1987
Ausgewählt "best european films" Europacinema, Rimini 1987
Spezialpreis der Int. Jury, Leipziger Dokfilmwoche 1987
Förderungspreis der Innerschweizerischen Radio- und Fernsehgesellschaft IRG 1987
Kunstpreis (Anerkennungspreis) der Stadt Luzern 1987
SallesSchweiz: Programmkino in Luzern, Zug, Zürich, Bern, Basel, St. Gallen und Vorstellungen an 40 verschiedenen Orten
Deutschland: Villingen, Karlsruhe, Pforzheim, Schwäbisch Hall, Schorndorf, Berlin, Konstanz, Dortmund.
Frankreich: Verleih Centre national de la Cinématographie
Diffusion TVDRS, TV Suisse Romande, 3-SAT, Süddeutscher Rundfunk, Japanese TV Networks, Planete
Production35mm, 110 Min., Farbe, Lichtton Dolby SR, 1:1.37 - 1:1.66, Schweizerdeutsch
35mm, 110 Min., Farbe, Lichtton Dolby SR, 1:1.37 - 1:1.66, Schweizerdeutsch, untertitelt deutsch/französisch
16mm, 110 Min., Farbe, Lichtton, Schweizerdeutsch
Untertitelversionen: deutsch, französisch, englisch
Droits mondiauxLangjahr-Film GmbH
Distribution en Suisse
et internationale
Langjahr-Film GmbH, Luegstrasse 13, CH-6037 Root
Tel. +41-41-450 22 52 – Fax +41-41-450 22 51
E-mail: info@langjahr-film.chenvoyer ce messagewww.langjahr-film.ch

Extraits de presse

Cinéma du réel
Longtemps en lice pour le Gran Prix et finalement affublé d’une simple "mention spéciale", Ex Voto, d’Erich Langjahr (Suisse), etait probablement l’oeuvre la plus aboutie et la plus personnelle du festival.  Avec des moyens essentiellement visuels et sonores, loin de tout cinéma-vérité, par un vrai travail de mise en scène, le cinéaste parvient à raconter de manière très expressive le destin d’un petit coin de Suisse, le "Heimat" où il a grandi. Une photographie d’une qualité exceptionnelle, le jeu de l’interprète principale, admirablement dirigée (une grosse paysanne, force de la nature, force de vie tout court), un accompagnement musical original, contribuent à l’équilibre de l’ensemble et renouent avec la tradition du documentaire dans ce qu’elle a de plus vivant et plus riche.

Le Monde, Louis Marcorelles

Ex Voto d’Erich Langjahr me semble représenter une réussite: le cinéaste, pendant plusieurs années, a filmé sa région natale, une campagne du côté de Zoug, rapportant moeurs, croyances, tableaux des travaux et des jours en  compagnie d’une paysanne: fruste, elle possède une candeur qui laisse entrevoir ces champs et ces villages comme une sorte de paradis, un paradis perdu car, déjà, les boulldozers se pointent à l’horizon: poésie forte et vraie.

Le Matin, Freddy Buache